Créer mon blog M'identifier

Célibataire depuis ma naissance

Le 4 mai 2014, 22:03 dans Humeurs 0

Hola!

 

Il y en a qui sont célibataire et qui le vivent bien. Et puis il y a tous ceux qui sont en couple avec quelqu'un depuis un paquet de temps. Je suis entourée de personnes dans le deuxième cas. Pour faire simple je ne crois pas que je connais quelqu'un qui est avec son copain ou sa copine depuis moins d'un an. 

Moi je suis célibataire depuis ma naissance. J'ai jamais eu de copain. J'ai jamais eu cette personne sur qui on peut toujours compté et pour qui on est le centre de sa vie. J'ai jamais eu de personne avec qui on passe de moment complice. 

Les ado de 14 ou 15 ans qui pense qu'ils sont nul parce qu'ils n'ont jamais eu de copains ou de copines me font marrer. J'ai envie de les secouer de crier: Oh les gens! moi j'ai 18 ans presque 19 ans et je suis dans le même cas que vous!

Souvent, la plupart de temps en faite? Sa me dérange pas et je m'en fiche royalement. Mais il y a des moments comme ce soir où j'aimerai bien avoir cette personne qui est notre centre du monde, et pour qui on est le centre du monde. Oui j'aimerai bien quitté le boulot et me dire que je vais retrouver cette personne. Ou me dire que je vais appelé cette personne ce soir. 

Il y a un autre point, quand je vois mon age et le faite que je soie encore célibataire, je préfère faire comme si j'avais déjà eu des copains. Ou plutôt disons que je ne dit pas que je n'en ai jamais eu. 

Et on reviens au point de ma vie. Ne pas avoir de copain me touche mais je ne risque pas d'en avoir. Pourquoi? Parce que je n'est pas de vie et que je sort de chez moi juste pour allez au boulot. 

2014 n'es pas mon année!

Le 2 mai 2014, 20:39 dans Humeurs 0

Hello. 

Vous allez me dire mais on est en mai (déjà), on a encore le temps. Mais moi j'ai juste hâte de finir 2014. Cette année n'est vraiment pas la mienne. Il faut dire que 2013 a été une année assez extraordinaire pour moi. J'ai eu mon bac, mon permis, mes 18 ans, un boulot qui est en même temps mon contrat d'apprentissage pour mon bts, mon appart, ma voiture. J'ai réussi à (enfin) faire le deuil de mon grand père après 3 ans. 

Oui 2013 a été parfait. J'ai eu tous ce que je voulais depuis toujours.

2014 quand à lui n'es pas fameux. J'ai commencé l'année en "déprimant". Pourquoi? Parce que j'avais eu tous ce que je voulais en 2013. Du coup je n'avais plus aucune motivation, pour ma vie sociale, mes études et pire encore mon boulot. C'est sûrement le pire pour moi car j'adore mon boulot plus que tous au monde. Clairement sans l'animalerie, je ne suis rien. Je m'en suis sortie grâce à des personnes qui ont été là pour moi. Elles ne savaient pas que je n'allais pas bien. Elles se contentaient d'être elles même. Cela m'a permis de ré apprendre à aimer les choses.

Début mars, ma mère a perdu sa meilleure amie, qui été sa demoiselle d'honneur et compagnie. Je ne la connaissait pas mais ma mère était tellement mal que cela m'a comme même fait du mal. 

Mi mars, J'ai perdu mon oncle. J'ai fait un saut dans le vide sans élastique et j'ai atteint le fond. Je me suis vite remisse ( assez étonnamment) après avoir vider des tonnes de litres de larmes.

Début avril une collègue qui comptent beaucoup pour moi a fait un malaise. Elle était au volant mais a eu le temps de s'arreté. Résultat problème de foie en plus de ses problème d'estomac. Je me suis tellement inquiété après avoir culpabilisé. Je savais qu'elle n'allait pas bien, la veille je lui avait proposer de passer le midi ensemble mais elle devait appeler sa fille mais elle m'a dit qu'on le verrai à mon retour du cfa, une semaine après. Elle m'a dit qu'elle avait besoin de parler et tous sa. La nuit suivante j'ai rêvé qu'elle fessait un malaise mais au boulot. Résultat j'arrive le lendemain et on m'annonce qu'elle a fait un malaise. J'ai culpabilisé et puis j'ai compris que je n'y été pour rien. Depuis elle est partis en dépression et fait arrêt de travail sur arrêt. Pour l'instant, elle est arrêté jusqu'à début juin. 

Mi avril je me suis payé une rhino. Je ne suis jamais malade mais quand je le suis c'est quelque chose de jolie. J'étais tellement mal. J'ai passé une semaine drogué au médicaments pour pouvoir sortir de mon lit.

Il y a quelque jours j'ai appris le décès de quelqu'un du voisinage de mes parents. On etait pas proche mais avec les deux décès précédents, j'ai été touché. 

La j'ai un coup de blues en pensant à mes cours. J'ai pas mal d'exam qui arrive. Je ne suis plus en cours et je galère dans certaines matières. Mes formateurs commencent à en avoir marre de mon manque de participations. J'ai beau leur dire que j'ai jamais beaucoup participé en cours mais que cela ne m'empêche pas de suivre. 

2014 est une épreuve assez difficile pour moi. Et sa va paraître bizarre mais je ne serrai pas étonné d'avoir un voire deux décès de plus cette année...

Une journée de boulot

Le 29 avril 2014, 20:46 dans Humeurs 1

Vous voyez je me lamente sur mon sort parce que je n'es pas de vie. Mais en faite aujourd'hui je me sens bien. J'ai passé une journée au boulot avec ma "team" de collègues. Ceux avec qui je m'entend le mieux. Nous c'est l'amour vache. Donc on a passée la journée à s'envoyer des pics et à s'embêter pour être polie mutuellement. 

Mes collègues ( du moins certains, je ne suis pas aussi proche de tous le monde) représentent beaucoup pour moi. J'aime passée du temps avec eux et déconner. Quand il y en a un (ou une) de malade, je fais attention à comment il va. Il y en a certains pour qui je suis là quand il ne vont pas bien. Parce qu'ils comptent pour moi.

Vous trouvez peut être sa bizarre de tenir à ses collègues. Sûrement que eux aussi. En faite il ne le savent pas. Pour eux, on est des collègues tous ce qui a de plus normale. On travaille ensemble, on s'entend bien. Mais sa s'arrête là. Pourtant moi j'ai pas envie que sa s'arrête là. J'ai envie de garder contact avec eux si je pars ou si ils partent. J'ai envie de sortir avec eux, d'allée boire un coup le midi par exemple. J'ai envie de garder contact avec eux quand ils sont en congés pendant 2 ou 3 semaines. On a de la différence d'age c'est vrai mais je n'es pas envie que cela bloque quelques choses. 

Mais eux, comme tous le monde me voient comme une autre employée avec qui il travaille. Tous le monde voie ses collègues comme sa. 

Pourtant je me sens si bien quand je suis avec eux. En faite je suis plus content d'allée au boulot que d'être en repos ou en congés. Ils comptent pour moi.

Mais après tous qui aiment ses collègues de boulot? Se sont juste des collègues.........

Voir la suite ≫